Manger cinq fruits et légumes est la garantie d’une bonne hygiène ! Si nous prenions cela en considération, nous serions tous des êtres plus sains. Mais certains d’entre nous ont besoin d’un peu d’aide. Si vous n’aimez pas passer des heures interminables à la salle de sport, vous pouvez vous lancer dans la pratique du shadowboxing pour varier vos méthodes d’entrainement.

 

 

Pourquoi choisir le shadowboxing

 

 

Perdre des kilos tout en s’amusant, c’est bien, surtout quand on apprend en même temps à se défendre ! Alors  il est temps d’enfiler les gants de boxe et d’y aller !

Vous devrez toujours choisir le sport qui vous convient le mieux… Il y a les grands classiques, bien sûr : le jogging, la gymnastique, la natation… Mais avez-vous déjà pensé à essayer une activité amusante comme la boxe ? Il est possible de boxer sans que quelqu’un vous frappe. C’est ce qu’on appelle le shadowboxing et c’est un excellent entraînement pour tout le corps.

 

 

Quels sont les avantages du shadowboxing ?

 

shadowboxing

 

Le grand avantage du shadowboxing est que personne ne vous riposte et ne peut donc pas vous frapper au visage… !

Le shadowboxing peut être pratiqué seul et n’importe où. Il n’est pas nécessaire d’avoir un sac de frappe ou même des gants (ou sous-gants) de boxe et un casque de boxe, ce qui permet de l’intégrer facilement dans votre programme d’entraînement.

Vous n’aurez besoin que d’un pantalon de survêtement, d’un t-shirt et de quelques chaussettes ou chaussures de boxe en fonction de l’endroit où vous boxez.

Bien entendu, si vous souhaitez devenir un boxeur qualifié, il vaut mieux boxer sur un ring plutôt que sur un sol de salle de sport… Il n’est pas si facile de reproduire la légère sensation de rebond que l’on trouve entre les cordes.

Ici, il s’agit de combattre un adversaire imaginaire. Cependant, prenez-le au sérieux… vous devez vraiment croire en votre combat fictif. Vous devez toucher l’air, ce qui est beaucoup plus fatigant que vous ne le pensez, car l’absence de cible solide devient rapidement un défi pour les biceps et les triceps. Le but du shadowboxing est d’assimiler parfaitement les gestes de base.

Que ce soit au ralenti, en temps réel ou de manière accélérée, le shadowboxing fait partie de tout bon programme de boxe. Il n’y a pas un seul jour  où un boxeur professionnel ne s’entraîne pas avec un peu de shadowboxing !

 

De plus, le shadowboxing est utile et se pratique dans toutes les techniques de boxe. De la boxe occidentale à la boxe savate, en passant par la boxe américaine (full-contact), le kickboxing, la boxe professionnelle, la boxe birmane, la boxe thaïlandaise et le MMA (combat libre)… Seuls certains mouvements varient d’une discipline à l’autre, en fonction des règles admises par les fédérations sportives.

 

Exemple d’entrainement avec shadowboxing

 

Échauffement

 

  • Jogging (1 min.)
  • Pompes (30 sec.)
  • Jumping Jacks (1 min.) Cela va aider à détendre les bras au moment des coups de poing.
  • Mountain climbers (30 sec.)
  • Fente de marche (1 min.)
  • Squat sauté (30 sec.) Essayez d’aller le plus haut possible
  • Repos (30 sec.)
  • Recommencez avec plus d’intensité

 

 

Combat  (Faire des séries de 2 minutes)

 

 

Shadowboxing : Coups de poing non-stop, jabs, crochets  , crochets arrière, hypercut, en ajoutant un jeu de jambes de défense. Restez léger sur vos pieds, bougez en permanence.

Course : Deux minutes, à fond, à 75-90% de votre maximum. Vous devez respirer fort ; votre adversaire est sur vos talons.

Shadowboxing : Cette fois, vous faites des combos à quatre coups, vous pivotez après chaque coup, vous jouez avec la vitesse et vous vous concentrez sur votre jeu de jambes.

Repos : Prenez une minute pour vous récupérer. Reprenez votre souffle et concentrez-vous en entrant dans le deuxième round. Faites des coups plus nets et plus rapides que lors du premier round. À la fin du deuxième round, vous devez avoir l’impression d’avoir fait huit rounds avec Tyson !

 

 

Round final

 

 

  • Longs sauts vers l’avant
  • Burpee
  • Fente latérale alternée : Gardez une jambe tendue en fendant le côté, genou, orteil et hanche alignés, poitrine vers le haut.
  • Coups de poing : Mélangez juste des jabs et des crochets
  • Repos : (1 min.)
  • Recommencez

 

 

Récupération

 

 

Reprenez votre souffle et effectuez un léger étirement.

Pin It on Pinterest

Share This